Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com








  
Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

Actualités

Le NEPAD, un bilan "encourageant"

Mercredi 29 Juin 2011

MALABO - Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a estimé mercredi dans la capitale de la Guinée-équatoriale Malabo que le bilan du NEPAD apparaît encourageant, soulignant les étapes franchies par l’Afrique sur la voie de son redressement.

Texte intégral de l’intervention du président Bouteflika lors d’une séance spéciale du comité des chefs d’Etat et de gouvernement chargé de l’orientation du NEPAD :

"Monsieur le Président, Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement, Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine, Monsieur le Secrétaire Exécutif de l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD, Excellences, Mesdames et Messieurs,

L’idée du NEPAD est partie de l’impératif pour les Africains de compter avant tout sur eux-mêmes pour sortir du sous-développement et de leur marginalisation dans un contexte de mondialisation des processus de production des biens et services, des courants d’échanges et des mouvements de capitaux.

Les contraintes structurelles de l’héritage colonial, l’inadaptation des politiques le plus souvent parcellaires, la déficience des capacités de gestion, et les effets adverses de l’environnement économique mondial ont été mis en exergue.

Il a fallu aussi tirer les leçons de l’échec des nombreux programmes de développement et de lutte contre la pauvreté mis en œuvre jusque-là par les instances régionales et internationales.

Les limites intrinsèques de ces programmes résidaient dans le fait que leur conception et leur gestion échappaient aux Africains. Ils ne reflétaient donc pas suffisamment les réalités et les besoins de l’Afrique, et n’encourageaient ni l’effort et les capacités endogènes ni la concentration sur les domaines d’intérêt crucial pour l’engagement d’un processus véritable de développement.

L’approche préconisée par le NEPAD conçoit le développement comme un processus global incorporant pleinement les exigences de démocratie, d’Etat de droit et de bonne gouvernance.

Elle a aussi défini un nouvel ordre de priorités pour mener de manière efficiente la relance de l’activité économique et l’aménagement d’espaces régionaux de développement afin de promouvoir l’intégration continentale et une meilleure insertion dans l’économie mondiale.

Après une décennie de mise en œuvre du NEPAD en tant que programme de l’Union africaine, le bilan apparaît encourageant à bien des égards.

L’Afrique a franchi d’importantes étapes sur la voie de son redressement, et est devenue un nouveau pôle de croissance de l’économie mondiale. Ses progrès dans les domaines de la paix et de la sécurité, de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la relance économique sont autant de points d’ancrage pour de nouveaux efforts aux plans national, régional et continental, ainsi qu’en partenariat avec la Communauté internationale.

L’adhésion de trente pays au Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs et le rythme soutenu des évaluations de pays, témoignent aussi de notre engagement à promouvoir la bonne gouvernance.

En s’imposant comme le cadre de référence pour les activités des principaux pays et institutions internationales partenaires de l’Afrique, le NEPAD a contribué à certaines avancées au plan international. Les apports extérieurs ayant bénéficié à l’Afrique se sont accrus sensiblement, qu’il s’agisse d’aide publique au développement ou d’investissements directs étrangers, même si ces flux ne sont pas encore à la hauteur des besoins de l’Afrique et des opportunités qu’elle offre.

L’agriculture est redevenue un centre d’intérêt dont le poids dans la coopération pour le développement s’est redressé après une longue période de déclin.

Du point de vue qualitatif, les efforts menés dans le cadre du NEPAD ont replacé le développement humain au rang de priorité stratégique, bénéficiant d’allocations de ressources accrues tant au niveau national que des programmes des institutions internationales.

Plus récemment, les domaines des infrastructures et de l’intégration régionale, priorités du NEPAD depuis son lancement, ont fait l’objet d’une rencontre des volontés avec les partenaires internationaux pour des actions d’envergure car ils constituent des contraintes sérieuses à la pleine réalisation du potentiel économique de l’Afrique.

Nous entamons une nouvelle décennie de mise en œuvre du NEPAD qui a posé les fondations du redressement de l’Afrique dans tous les domaines et du renouveau de la coopération internationale pour le développement du continent.

Le NEPAD étant un programme de longue haleine, le processus doit se poursuivre et s’intensifier. De même, la diffusion de l’information et le dialogue avec toutes les parties prenantes au sein de chacun de nos pays doit être une pratique constante, car l’un des facteurs clefs des résultats positifs enregistrés jusqu’ici dans la mise en œuvre du NEPAD est l’adhésion de tous les concernés à son approche et leur pleine participation à ses programmes en tant qu’acteurs et bénéficiaires.

Il revient à chacun de continuer à apporter sa contribution à cet édifice car la stabilité et la prospérité dans le monde se trouveront renforcées lorsque l’Afrique sera en mesure de participer pleinement au progrès universel".

 


Source: APS

 

 

A propos

Bienvenue sur le site officiel de l’Ambassade de la République Algérienne Démocratique et Populaire à Tunis. Ce site vous informe sur les différents axes des relations bilatérales Algéro-Tunisiennes. Vous y trouverez également des informations sur la vie politique, économique et culturelle de l’Algérie. .

Contacts

Adresse : Rue du Lac d'Annecy, les Berges du Lac 1053 Tunis B.P.75

Email :ambdztn@yahoo.fr

Tel : +(216) 71.962.028, +(216).71.962.140,
+(216) 71.962.414, +(216).71.964.682
Fax : +(216) 71.961.929, +(216).71.964.718



Nombre de visiteurs :